Le Musée de l’école rurale, un musée de société insolite au cœur de la campagne bretonne
 
Le passé questionne le présent et esquisse le futur. Il en va ainsi quel que soit le sujet. Celui du monde éducatif n’échappe pas à la règle.
Au pied du Menez-Hom, à Trégarvan, et à quelques kilomètres seulement du bouillonnement touristique de la presqu’île de Crozon, le Musée de l’école rurale se fait à la fois le témoin d’une époque révolue, celle de l’école dans les campagnes françaises à l’aube du XXème siècle, et l’explorateur d’un futur proche, celui de l’école de demain.
Traversez l’Aulne maritime en empruntant le majestueux pont de Térénez, puis suivez la route de Trégarvan. En moins de 10 kilomètres, sur cette route sinueuse bordée de sous-bois, vous aurez l’impression d’avoir voyagé entre deux époques. C’est là tout le propos du Musée de l’école rurale en Bretagne : explorer le passé pour mieux comprendre l’actualité.

Questionner l’actualité, le jeu favori du musée de l’école rurale            

Débutez votre visite par l’exposition temporaire qui traite de sujets intimement liés à l’école.
Jusqu’au 13 juin, découvrez l’exposition « À table ! ». Ici, le musée s’interroge sur les enjeux de l’alimentation dans les écoles rurales depuis les lois de Jules Ferry à aujourd’hui. Une question loin d’être anecdotique en France, puisque 6 millions d’enfants déjeunent à la cantine chaque jour. Pour tous, la cantine évoque des souvenirs : de bons et de moins bons. Pour certains c’est le temps des copains. Pour d’autres, c’est un lieu de concentration d’angoisses gastronomiques et sociales. Mais au-delà du simple souvenir d’enfant, depuis le XIXème siècle, l’alimentation en milieu scolaire répond à différents enjeux.
Début juillet, le sujet de l’alimentation fera place à celui de l’usage des écrans à l’école, avec l’exposition « La fabrique de l’école 2.0 ». Depuis plus de 50 ans, l’écran est utilisé à l’école au service de la pédagogie. S’il est aujourd’hui au cœur de controverse, tant il a pris de la place dans nos vies, comment aurions-nous fait, sans lui, pendant le confinement du printemps 2020 pour assurer la continuité pédagogie ?
 
Ces deux expositions vous offrent une scénographie rythmée et soignée où objets historiques, multimédias, films et témoignages viennent ponctuer le parcours de visite. Elles vous invitent également à interagir, à laisser une trace de votre passage et à interpeller le visiteur suivant.
 
L’exposition permanente, témoin d’une époque révolue           

Poursuivez votre visite du musée par l’exposition permanente, installée dans le très beau bâtiment de l’ancienne école de la commune. Vous y découvrirez la reconstitution de salles de classe des années 1910 et 1970, mettant en scène une collection d’objets inédits : pupitres, cartes de géographie, tableaux noirs, sabots, éléments de décoration… A l’étage, entrez dans l’intimité des instituteurs et institutrices de ces mêmes époques, avec la reconstitution de pièces de leur appartement.
Dehors, la cour de récréation entourée de son mur d’enceinte, le préau et les toilettes sont les autres témoins du passé, pourtant pas si lointain.          
L’environnement immédiat du musée, fait de parcelles agricoles et de routes de campagne, vous rappelle le sujet de ce musée : l’éducation en milieu rural.
 
Les plus du musée         

> Le musée vous propose une visite connectée. Grâce à l’application Imagina, accédez à des contenus complémentaires : audio, vidéo, quiz…            
> Menez l’enquête ! Pour les enfants dès 6 ans, demandez à l’accueil le livret « enquête policière » et laissez vos enfants parcourir le musée tels des détectives en mission.        
Ces supports sont inclus dans le prix de la visite.                          
> Le livret famille, accessible aux enfants dès 6 ans, vous permettra également de rythmer votre visite avec des jeux correspondants aux différents lieux du musée. (Vendu à l’accueil : 1€)          

Le cadre : un décor de carte postale loin des plages et de la foule.

Trégarvan est une commune rurale mais aussi le plus petit village du Finistère, posé sur les bords de l’Aulne maritime. De belles balades à pied peuvent être faites au départ du musée ou du bourg du village. Ne repartez pas sans être allés jusqu’à la cale ! C’est le lieu idéal pour un pique-nique, les pieds dans l’eau, face à la très belle forêt de Rosnoën. Profitez du calme et de la quiétude de ce lieu pour faire une pause, loin du bruit du monde et hors du temps.

De nombreuses animations et ateliers sont proposés tout au long de l’année, consultez notre programmation : http://musee-ecole.fr/calendrier/